L’artisanat en Egypte

Découverte de l’artisanat Egyptien

L’artisanat égyptien a pu bénéficier de l’influence de diverses régions du monde: Moyen Orient, Afrique, Asie et Méditerranée. Les artisans égyptiens ont puisé les savoirs-faire et les traditions de ces pays pour créer un artisanat unique.

Voici une liste, certes non-exhaustive, des objets fabriqués en Egypte de manière artisanale, souvent avec des méthodes ancestrales. Vous aurez une bonne idée de ce que vous pourrez rapporter de votre voyage.

Découvrir l’Egypte de l’intérieur c’est d’abord aller à la rencontre de sa population, ses us et coutumes, ses talents, ses artisans…

Le linge de maison en coton égyptien

Le coton égyptien, récolté dans le Delta du Nil, est connu pour sa grande qualité due à la longueur et à la finesse de ses fibres. Draps, serviettes, sacs, couvre-lits, les artisans fabriquent des articles traditionnels fabriqués avec du coton d’Egypte. Dans les souks ou les bazars proches des sites touristiques, vous trouverez de très jolies nappes. Vous pourrez aussi découvrir des marques plus design au Caire comme Nillens ou Malaika…

Châles et galabeyas traditionnels

Les artisans égyptien pratiquent encore le tissage manuel, notamment dans la région de Louxor où sont fabriqués des châles et écharpes multicolores. Les tisserands des villages travaillent le coton, la soie, le viscose ou le lin. Ils réalisent également des tuniques se rapprochant de la traditionnelle galabeya égyptienne, robe longue portée par les femmes et  les hommes. Les femmes portent des galabeyas souvent brodées de fils épais de coton ou de soie de couleur vive et striées avec des fils dorés et argentés. Les tuniques des hommes sont unies, blanches, grises ou à rayures très légères.

Produits cosmétiques

Certaines marques locales de cosmétiques s’inspirent des pratiques de l’époque des pharaons. Les produits Nefertari, notamment, sont fabriqués sans produits chimiques, avec des matières premières égyptiennes naturelles. Assez amusant, le khôl Nefertari pour les yeux et le bain au lait de Cléopâtre ! Ce qui est sympa, c’est la vraie dimension sociétale de cette entreprise qui forme à ses techniques des personnes issues de milieux défavorisés.

Luminaires orientaux en métal ajourés

Suspensions, appliques, lampes à poser, photophores… les luminaires orientaux en métal ajourés prennent différentes formes.

Ce système d’éclairage oriental est un travail d’atelier fait à la main avec des centaines voire des milliers de trous d’épingle. Il en ressort un très beau jeu de lumière qui donne une ambiance très chaleureuse avec une atmosphère douce et tamisée. Vous en trouverez au souk ou dans des boutiques de déco comme celle d’Hanna.

Vannerie

Corbeilles, paniers ou mannes, nombreux sont les objets réalisés dans les règles de l’art à tresser des fibres végétales. Les objets réalisés par cet artisanat se retrouvent dans toute l’Egypte, souvent aux abords des routes, sur les charrettes de vendeurs ambulants. N’hésitez pas à aller leur demander les prix.

Les poteries du Fayoum

Venez découvrir Tunis, petit village au sud du Caire, au milieu d’une palmeraie, devenu un haut lieu de la poterie. Ceci grâce à une céramiste suisse, diplômée des arts décoratifs de Genève, qui a réussi à développer ce savoir-faire auprès des plus jeunes habitants du village en créant une école de poterie qui a largement contribué au développement économique de la région. C’est un véritable plaisir de venir admirer le désert du Fayoum, ses lacs tout proches, et de repartir les bras chargés de plats et autres assiettes en poterie du village.

Albâtre

L’albâtre est un minéral clair, une variété de gypse. A l’origine, cette matière était utilisée pour faire les vases canopes qui recueillaient les viscères des pharaons, avant leur momification. En Haute Egypte, des artisans égyptiens cultivent ce savoir-faire issu de l’époque des pharaons pour fabriquer divers objets de décoration comme des vases ou des photophores. L’albâtre peut être poli ou brut. Il est plus ou moins clair et est parfois coloré artificiellement .

Tapis kilim

Le kilim est un tapis traditionnel dont l’origine remonte à 10 000 ans. Cette technique de tissage issue du Proche-Orient permet de réaliser des tapis fins aux motifs géométriques et colorés. Il existe en Egypte de nombreux kilims fabriqués sur place de façon traditionnelle que vous trouverez dans les souks ou chez les marchands de tapis. Il existe aussi des marques qui développent des collections de kilims design de très grande qualité, fabriqués à la main en Égypte. Les tapis de la marque Kiliim allient modernité, respect de la tradition et qualité des matières utilisées. Ils sont fabriqués à Fowwa, un petit village situé dans le Delta du Nil. Et le résultat est digne des plus grands designers européens.

Verre soufflé

Les souffleurs de verre, un art ancestral toujours pratiqué au Caire, notamment dans le quartier de la Cité des morts, près de la citadelle. Venez admirer le travail savamment effectué et choisir un lot de verres, carafes, soucoupes et luminaires en verre soufflé traditionnel. Un plaisir pour les yeux ! Qui plus est bien utile et décoratif !

Argenterie

En vous baladant dans le souk du vieux Caire, le khan el khalili, vous serez surpris par le nombre de vendeurs de bijoux et accessoires en argent. Faites-vous plaisir ! les prix sont bien moindre qu’en France et le travail très fin. Les objets en argent sont vendus au poids, en fonction du taux du jour. Bon à savoir : vous pouvez faire faire du sur mesure : bracelets gravés, pendentifs à votre nom en arabe… la liste est longue !

Fanous

Les fanous sont des lanternes traditionnellement utilisées pendant le mois du ramadan. Dans le quartier d’Ibn Touloun, on peut aller voir les ateliers de fabrication de ces lanternes qui permettent d’exprimer allégresse ou hospitalité. Pendant ce mois sacré en Egypte, les fawanis sont accrochés partout dans les rues, aux fenêtres et balcons et dans tous les lieux publics. Ces lanternes multicolores, en étain, en cuivre, en fer forgé en bois et en khayamiya (tissu décoratif à motifs islamiques) retiendront certainement votre attention.

Papyrus

Il est très tentant de revenir d’Egypte avec un joli Papyrus dans sa valise. Pour cela, il faut être attentif à la qualité du papier et à ses couleurs. Allez en priorité au Papyrus Institute ou dans les bazars qui entourent les pyramides et évitez d’acheter les papyrus à bas prix sur les trottoirs !

Moucharabieh

Les moucharabieh sont des panneaux constitués de petits éléments en bois assemblés selon un plan géométrique. Cela permet de se cacher de l’extérieur tout en créant des courants d’air dans les habitations. Cette technique ancienne des pays arabes, qui servait notamment à dérober les femmes des regards extérieurs, est également utilisée pour la fabrication de meubles comme des paravents, des tables, des tabourets. Vous en trouverez dans les souks.

Broderies d’Akhmim

Les broderies d’Akhmim proviennent d’un village du même nom situé au sud du Caire. Le tissage manuel est une activité très ancienne de cette région qui fait vivre de nombreuses familles. Ce coton, tissé à la main, est réputé pour sa qualité et ses motifs très fins. On en fait des couvre-lits, des plaids, des nappes…

Le patchwork

La technique de l’appliqué est très utilisée en Egypte pour réaliser de magnifiques patchworks. Des motifs géométriques colorés sont cousus sur du tissus qui sert ensuite à faire des coussins, des plaids etc. Le khayameya, en arabe, est une technique très ancienne utilisée pour la fabrication des tentes traditionnelles.

Tapis, sacs et autres matériaux recyclés du Mokatam

Au sein de l’association APE du Mokatam, dans le quartier des chiffonniers du Caire, vous trouverez tapis, sacs, patchworks et autres articles en tissus de grande qualité, entièrement réalisés à la main par des femmes très courageuses qui se sont formées à ce métier pour sortir leurs familles d’une immense pauvreté. Ces articles sont faits à partir de matériaux recyclés comme des chutes de tissus mais également des canettes et des capsules de café ou encore du papier recyclé. Cette activité a largement contribué au développement de ce quartier et à la sortie de la misère de familles qui vivent dans les décharges.

Art chrétien

Icones coptes réalisées selon les techniques d’antan, anges et crèches en terre cuite, croix copte (clés de vie) et autres petits anges en corne de vache… vous trouverez de tout ! Vous pouvez même faire reproduire des bijoux en argent ou en or en un rien de temps et à un prix tout à fait raisonnable.

Les adresses à connaître pour trouver de l’artisanat égyptien authentique

Markaz à Zamalek ou Maadi

Khan Touloun à Maadi

Boutique de l’APE à Mokatam

Fair Trade Egypt à Zamalek ou Maadi

Oum el Dounia près de la place Tahrir

Les icones de Mina Malak

Boutique d’Anaphora

L’Avenue à Maadi ou Alexandrie

Nillens à Zamalek

Tunis Fayoum

Icones de Mina Malak

Nefertari

Le quartier des potiers

Le souffleur de verre